Tendances de consommation

Le reconditionné en entreprise : une tendance en plein essor ?

27 février 2024

Depuis quelques années, le marché des produits reconditionnés s’est imposé comme la meilleure alternative face au neuf. Plus écologique et plus économique, il ne cesse d’évoluer. Les particuliers s’y intéressent, les entreprises aussi. Rencontre avec Xavier FOUPA-POKAM, Responsable B2B chez Pixmania et Dorothée LEBAILLY, Responsable de Programme E-commerce chez Franfinance.

Xavier FOUPA-POKAM – Dorothée LEBAILLY

Pixmania, acteur majeur du commerce électronique, propose une gamme étendue de produits reconditionnés aux entreprises, allant des smartphones aux laptops**, en passant par des accessoires et services associés. Xavier FOUPA-POKAM souligne l’intérêt des entreprises pour ces produits : « Les données montrent une croissance significative de l’intérêt pour le reconditionné, c’est le vrai sujet du moment ! »

Bien plus qu’une tendance, le marché du reconditionné s’inscrit dans une politique RSE et vise à augmenter l’efficacité des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement. Selon une étude réalisée par l’entreprise Keeep, en partenariat avec SIRRMIET*, l’INR* et l’association HOP* en avril 2023, 32 % des entreprises privées et 12 % des organismes publics consacrent au moins 20 % de leur budget d’achats IT aux appareils reconditionnés.

Produits demandés et secteurs concernés
Selon Dorothée LEBAILLY, « Sur ce marché en plein essor, les demandes de financement en B2B chez Franfinance concernent principalement du matériel reconditionné dans les domaines de l’IT (équipement informatique), de la bureautique et du matériel médical. »

Si les smartphones et les équipements IT reconditionnés sont désormais largement répandus sur le marché, Xavier souligne la diversité croissante des produits reconditionnés : « Certains partenaires reconditionnent et vendent des outils, des engins de chantier, voire même des fours à pain et d’autres équipements de production de boulangerie ! Finalement, ce phénomène démontre que presque tout équipement ayant une valeur résiduelle peut être reconditionné et revendu. »

Existe-t-il un profil type de client entreprise ?
Le profil des clients est diversifié, mais une tendance commune se dessine, indépendamment de la taille ou du secteur d’activité. Selon Xavier, « Du négociant en bois à la forge industrielle, en passant par le grossiste alimentaire ou l’entreprise de services, quelles que soient leurs tailles, toutes les entreprises montrent aujourd’hui leur intérêt pour réutiliser l’existant. De grandes entreprises de prêt-à-porter, de cosmétique ou du monde du luxe nous ont aussi d’ores et déjà exprimé leurs ambitions éco-responsables. »

Motivations et avantages du reconditionné
De nombreuses entreprises se tournent vers le reconditionné, motivées non seulement par les économies budgétaires mais aussi par des objectifs de responsabilité sociale et environnementale (RSE). Xavier précise que « Les nouvelles lois, très incitatives voire parfois contraignantes, poussent un grand nombre de ces entités à accélérer leur « transformation éco-responsable », en se tournant notamment vers le reconditionné ».

L’image d’une entreprise vis-à-vis de ses clients et partenaires, ainsi que les exigences réglementaires peuvent également être des facteurs incitatifs : « De plus en plus d’appels d’offres à marchés publics ou privés, exigent du futur lauréat qu’il participe lui-même à l’économie circulaire. Les crises successives, sanitaires, sociales et surtout climatiques ont fait prendre conscience à de nombreux dirigeants et entreprises de l’importance de mieux gérer les ressources de notre planète ; car elles ne sont pas infinies. » ajoute Xavier.

Les nouvelles législations, comme la loi AGEC, encouragent cette tendance en fixant des objectifs d’achats dans l’économie circulaire. Selon un article des Horizons, cette proportion devrait augmenter dans les années à venir pour les organismes publics : « Le décret n°2021-254 (Article 58 de la loi AGEC) fixe la part des achats numériques issus de l’économie circulaire, pour l’Etat et les Collectivités Territoriales, à 20% de leurs dépenses. »

Dépasser les idées reçues
Malgré ces progrès, certaines entreprises hésitent encore à franchir le pas. Xavier note une confusion persistante entre le produit d’occasion et le reconditionné : « Cette confusion a longtemps existé, laissant encore place à certaines idées reçues quant aux performances et à la fiabilité des équipements reconditionnés. Toutefois, la compréhension s’est améliorée et nos clients comprennent désormais que le reconditionné permet même aux collaborateurs d’évoluer vers des équipements plus qualitatifs et valorisants à budget égal, voire moindre ! »

Pixmania et Franfinance engagés pour accompagner les entreprises
Pixmania s’est engagée dans le reconditionné en entreprise pour des raisons éco-responsables et stratégiques. Xavier raconte que « L’histoire et le parcours de notre fondateur Jean-Emile Rosenblum, ainsi que de notre Directeur du centre de reconditionnement, Vladimir Ryon, leur a fait comprendre que si la demande de réemploi était si forte auprès des particuliers, elle devait forcément exister pour les entreprises, après quelques adaptations. Leur vision était juste : une intuition qui s’est confirmée par la suite. »

L’un des objectifs de la stratégie RSE de Franfinance est de renforcer son positionnement dans le financement d’équipements liés à l’économie circulaire : « Ce marché repose sur 3 leviers principaux : valoriser, collecter et reconditionner les produits dans le but de leur offrir une seconde vie. En ce sens, nous avons adapté nos process et défini des critères d’éligibilité des produits finançables sur ce marché pour répondre aux besoins de nos partenaires et de leurs clients. » conclut Dorothée.

Le reconditionné offre donc une solution plus économique et plus écologique, avec des acteurs comme Pixmania, qui promettent de concilier efficacement durabilité et performance économique.

*SIRRMIET : Le Syndicat interprofessionnel du reconditionnement et de la régénération des matériels informatiques, électroniques et télécoms (SIRRMIET)
*HOP : L’association Halte à l’Obsolescence Programmé
*INR : L’institut du Numérique Responsable
**laptop = ordinateur portable

Actualités similaires

Toutes les actualités

28 mars 2023

Particuliers

Travaux de rénovation : Qu’envisagent les Français en 2023 ?

À quoi faut-il s’attendre en 2023 sur le marché de la rénovation de l’habitat en France ? Selon un sondage réalisé par OpinionWay en décembre 2022, 63 % des français comptent réaliser des ...

Lire la suite

12 janvier 2022

Particuliers

TOP 10 : OÙ SE TROUVENT LES ÉVÈNEMENTS COMMERCIAUX LES PLUS LUCRATIFS AU MONDE ?

À l’occasion de la nouvelle édition des soldes d’hiver qui ont débuté le 12 janvier, Franfinance vous dresse un classement des rendez-vous commerciaux mondiaux qui génèrent le plus de chiffr...

Lire la suite

7 janvier 2022

Entreprises

COMMENT SE PORTE LE SECTEUR DE LA BOULANGERIE-PÂTISSERIE ?

Couvre-feu, confinement, concurrence ou encore pouvoir d’achat : le secteur de la Boulangerie-Pâtisserie a été fortement impacté ces dernières années. Néanmoins, des stratégies digitales per...

Lire la suite